President Donald Trump speaks about the coronavirus in the Rose Garden of the White House, Tuesday, April 14, 2020, in Washington. (AP Photo/Alex Brandon)

Cette rare déclaration publique des renseignements des États-Unis intervient après que le président, Donald Trump, n’a pas exclu de réclamer des dédommagements à Pékin pour l’épidémie de coronavirus, qui s’est déclarée initialement en Chine.

Ils ont tenu à faire une mise au point. Les services de renseignement américains ont annoncé jeudi 30 avril être parvenus à la conclusion que le nouveau coronavirus n’avait pas été créé par l’être humain ou modifié génétiquement, démentant ainsi des rumeurs qui circulent largement aux États-Unis et dans d’autres pays.

« L’ensemble des services de renseignement apporte constamment un soutien crucial aux dirigeants politiques et à ceux qui luttent contre le virus (provoquant la maladie) Covid-19, qui provient de Chine », a indiqué la direction nationale du renseignement (DNI) dans un communiqué.
Donald Trump charge Pékin

« Les services de renseignements rejoignent le large consensus de la communauté scientifique pour convenir que le virus du Covid-19 n’a pas été créé par l’homme ou modifié génétiquement », ajoute le communiqué.

« La communauté du renseignement continuera a étudier avec rigueur les informations et renseignements qui émergeront pour déterminer si l’épidémie a commencé par un contact avec des animaux infectés ou si elle a été le résultat d’un accident de laboratoire à Wuhan », la ville chinoise d’où est partie la pandémie, conclut le communiqué.

Avec franceinfo

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here